top of page

Le voyage de la petite âme Huna...3


Là où tu portes ton attention, l'énergie crée. MAKIA.


Makia, l’énergie suit l’attention.

Ce précepte est là pour nous dire que la pensée est énergie et qu’elle a le pouvoir de produire son équivalent dans la matière quand elle est potentialisée par l’émotion et la confiance en soi.

Et aussi, que notre attention est un puissant outil de création et de guérison.


Nous avons tous déjà fait l’expérience de l’impact de notre pensée sur notre quotidien et observé qu’une personne qui pense positivement dépasse plus facilement les épreuves qu’une personne qui pense négativement.

Avez-vous déjà eu l’impression de créer votre réalité lorsque vous croyiez puissamment en quelque chose ? Vous êtes-vous parfois demandé pourquoi certaines personnes obtenaient tout ce qu'elles souhaitaient dans leur vie contrairement à d'autres ?


Tout ceci est lié à la manière dont nous portons notre attention.

Alors où portons-nous notre attention ?

Sur ce que nous ne voulons pas (voir arriver, entendre, être…) ou sur des pensées créatives, du moins qui sondent ce que l’on veut vraiment et qui correspondent à nos valeurs.


L’énergie suit la pensée, l’énergie suit l’attention.

Lorsque nous sommes malades, si nous portons plus d’attention sur les symptômes et leurs effets désagréables plutôt que sur notre rétablissement et bien-être, quelle sorte de réalité sommes-nous en train de créer ?


Comprendre que toutes créations dans nos vies se créent d’abord dans l’invisible est un point essentiel de libération et de guérison.

Mais alors, qu’est-ce qui détermine la manière dont nous focalisons et dirigeons notre énergie ?


Tout d’abord, reprenons le cours de la vie de Huna, notre petite âme volontaire.

Tout ce qu'elle reçoit dans son champ d’information jusqu’à l’âge de 7 ans devient une base sur laquelle ses formes-pensées vont se structurer.

Si son environnement proche est joyeux, positif, porteur de solutions, que ses parents voient grand et restent confiants en la vie, les fondements de la structure du personnage que va créer Huna vont être portés plus facilement par l'enthousiasme, la joie, la confiance que tout a une solution, etc….

À L’inverse, si son entourage familial est tourné vers la difficulté, les épreuves, les peurs de manquer, la victimisation et autres croyances magnétiques, la base sur laquelle Huna va se structurer va être fortement influencée par une vision de la vie limitée.


C’est alors que son attention va être portée en fonction de cette structure car tout ce sur quoi nous mettons de l’énergie correspond à ce qui résonne en nous.

Tout est fréquence, et ce sont nos champs d’énergie ou corps subtils, qui décodent l’information de ce qui nous entoure, pour ensuite la transmettre à notre cerveau qui, par influence électrique, va communiquer un ressenti, une émotion, une information, une vibration qui va alors s’imprégner dans le corps.


Une fois cette émotion ancrée, tout ce qui a la même fréquence dans l’univers va résonner avec cette information.

Nous ne pouvons pas faire l’expérience de ce dont nous ne sommes pas porteurs.

Mais alors, comment faire l'expérience de ce qui n’est pas encore en soi afin de grandir toujours plus en conscience ?


Tout se passe dans la manière dont nous dépassons nos formes-pensées.

Nos états d’être correspondent à une vibration, à une fréquence.

Si nous sommes en basse fréquence, pris dans nos émotions négatives comme la peur, la jalousie ou autre, nous allons attirer à soi toutes informations de basse fréquence présentes dans le champ qui nous entoure, correspondantes à la fréquence à laquelle nous nous trouvons.

Cependant, si nous arrivons à transcender cette énergie et à nous mettre dans un nouvel état d’être, nous changeons notre résonance, notre diapason et nous pouvons alors attirer un autre type de fréquences. De cette manière, nous pouvons expérimenter d’autres réalités de conscience.


L’attention est attirée par toute source d’énergie qui stimule nos sens, y compris les plus subtils dont nous n’avons pas conscience.

Toutes pensées existent d’abord dans le subtil avant de se manifester.

Si nous nourrissons nos pensées limitées issues d’une structure de basse fréquence, telles que les pensées de la conscience sociale de la société dans laquelle nous évoluons, nous vibrons ces pensées, c’est à dire que ce que nous vivons au quotidien est limité, fixé dans ce qui est bien ou mal, par exemple, ou encore dans les croyances populaires de ce que nous pensons devoir être. Et notre corps physique est le reflet de ces pensées, nos tensions, ralentissements, maladies.


Il est alors essentiel de s’autoriser à développer une pensée illimitée, de sortir des systèmes de croyances sociales ou encore familiales et d’activer la vision du plus grand, l’ouverture du champ des possibles, la pensée sans limites. Alors ces vibrations de hautes fréquences vont être captées dans notre cerveau, dans des zones porteuses de changement liées aux fréquences élevées, pour transmettre un signal électrique à notre corps qui va créer un ressenti, une émotion, une information, une vibration hautement énergétique.

Notre corps physique peut alors changer sa réalité d’être et se transformer, voire guérir.


Le champ du “Tout est possible”, parce que nous choisissons de maintenir la porte ouverte aux autres réalités, se crée et se manifeste dans notre vie de tous les jours. C’est alors que nous avançons sur le chemin des synchronicités car nous nous autorisons enfin à vivre la magie de la vie et de transcender tout ce qui n’a plus lieu d’être dans cette nouvelle conscience.


Les pensées les plus hautes sont connectées à la conscience universelle, l’énergie divine. Si nous nous connectons à ces pensées, nous pouvons alors activer les ressentis et émotions de notre partie divine, de notre Conscience Supérieure. Il nous est alors plus facile de sortir de l’identification à nos émotions, de vivre une vie où nous sommes plus dans l’être que dans le faire car c’est notre intuition, la voix du Coeur qui nous guide.

Nous ne sommes plus alors dans “qu’est-ce que je dois faire”, mais dans le “qu’est-ce que ça me dit de faire”.


Cependant, certains pièges de notre mental inférieur existent.

Si nous nous protégeons, nous focalisons notre attention sur les peurs et nous activons notre énergie défensive, soit l’Égo. Nous poussons alors l’énergie vers l'extérieur pour ne montrer que des parties de nous-même, celles que nous estimons valables dans telle ou telle situation, en fonction de nos blessures et de nos croyances. Cela fait que nous ne permettons pas aux autres de voir qui nous sommes. Nous ne recevons alors que l’information correspondante à ce que nous projetons et nous pouvons alors vivre un décalage entre ce que les autres nous renvoient et ce que nous sommes vraiment. Notre énergie va donc s’orienter vers tout ce que nous considérons déstabilisant pour nous et de fait, nous le nourrissons ce qui lui donne toujours plus de pouvoir..

A l’inverse, si nous activons une pensée positive envers nous- même, que nous ressentons l’impact et l’émotion de cette pensée en nous, nous reprenons alors confiance et amour et nous sortons de l’Égo pour mieux manifester notre Soi Supérieur.


L'autre piège est de polariser tout ce que nous vivons.

Nous sommes dans un monde de dualité : le bien, le mal, le vrai, le faux, etc…

Nous concevons ce monde dans la dualité et nous donnons du pouvoir soit à l’ombre, soit à la lumière, alors que ce qu’il faut comprendre de notre réalité, c’est que tout existe dans les opposés et tout à son équilibre.

Le chaud, le froid; la nuit, le jour; le soleil, la lune; le dur, le souple, etc….

C’est notre vision polarisée et influencée par nos croyances, notre éducation, nos peurs qui va nourrir un élément et faire que notre énergie va s’attacher à cet élément.

Or, tout à son équilibre, comme par exemple ce qui est entre le froid et le chaud, c'est-à-dire, le tiède. Si nous prenons conscience des polarités, si nous ressentons ces polarités, nous sommes alors porteurs de l'information qui va permettre à notre énergie de rester neutre, sans nourrir le plus ou le moins, juste à l’équilibre, entre les deux, sur la voie du milieu.


C’est la clé de notre paix intérieure, accepter que tout à sa place, que tout à sa raison d’être et que tout est énergie. Plus nous sommes à l’équilibre, dans la neutralité, plus nous sommes dans l’unité intérieure et donc connecté à la conscience universelle, soit divine.

Nous devenons alors créateur de ce qui est juste, porteur de paix, de quiétude et de ce que nous sommes en tant qu’être divin et non plus créateur de ce que nous pensons devoir être que ce soit dans l’ombre mais aussi dans la lumière.

Être polarisé dans la lumière veut dire que nous rejetons l’ombre. Si nous rejetons l’ombre, nous lui donnons alors ce pouvoir de nous déranger, de nous déstabiliser ou encore de nous rattraper. Il nous faut la reconnaître pour ce qu’elle est et l’accueillir en équilibre avec la lumière.

Nous nous retrouvons alors à notre point d’équilibre intérieur qui dirige notre énergie vers le cœur.


Nous avons un pouvoir de concentration qui, une fois développé, crée la matière.

Il permet de réduire l’activité du mental afin de focaliser notre énergie sur ce que nous voulons manifester. Lorsque le mental est au pouvoir et que nous ne contrôlons pas nos pensées, il va créer dans la matière tout ce qui correspond à nos croyances, blessures, peurs, etc… Ainsi que tout ce que nous devons dépasser ou transcender dans notre vie.

Exemple : si nous avons peur de l’abandon, nous allons créer des situations ou des personnes sur notre chemin qui résonnent avec cette blessure, jusqu’à ce que nous puissions transcender cette peur.

Cependant, nous savons que tout est croyance, donc, si nous nous désidentifions de la blessure et que nous percevons alors que l'abandon ne nous appartient pas, nous nous libérons de cette croyance limitante et nous reprenons notre pouvoir d’être ainsi que celui de nos pensées.


Alors reprenons le pouvoir sur nos pensées, faisons de nos pensées négatives, une énergie pour penser positivement et retrouver notre point d’équilibre.

L’énergie suit la pensée et la pensée est lumière. Il existe une expérience en physique quantique sur les particules de la lumière, les photons.

Ces particules de lumière se déplacent naturellement dans tous les sens. Elles n’ont pas de direction. Cependant, à partir du moment où il y a un observateur, ces particules prennent une direction claire. Cette expérience démontre que l’observateur influence son environnement.


Alors posons nous la question sur l’impact que peuvent avoir nos pensées sur la réalité et sur l’importance de donner une direction claire et lucide à notre énergie, afin que ce que nous souhaitons créer dans nos vies puissent se réaliser, se manifester.


Là où nous portons notre attention, l’énergie créée. Ce sont nos émotions qui imprègnent l’information dans notre réalité. Aussi, il est essentiel de se désidentifier de nos émotions, de les reconnaître comme des messages qui indiquent ce que nous devons être dans l’instant ainsi que de nourrir le Soi afin de sortir de l’Égo, de sortir du Moi/Je/Centre du monde.


France Bouvrande. 2022

112 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page