top of page

Le Voyage de la petite âme Huna...2


Tout est possible si tu y crois.

Kala.


Kala, il n’y a aucune limite.


Ce précepte est là pour nous dire que nous sommes des êtres illimités, que nous sommes connectés et interconnectés avec le Grand Tout et que l’univers étant infini, nous sommes des êtres infinis, sans limites.


Vous êtes vous déjà demandé pourquoi certaines personnes vivaient de manière étroite, serrée, avec des principes, des concepts, des paramètres alors que pour le même sujet, vous ne ressentez aucune limite dans votre quotidien ?


Avez-vous déjà observé comment chacun met en place ses projets ? Certains foncent et déplacent tout ce qui obstrue leur chemin, tandis que d'autres prennent le temps de se sécuriser, de poser des jalons, de s’interroger sur toutes sortes de possibilités qui pourraient mener à l'échec et pour finir, ne jamais se rendre à l'objectif.


Avez-vous déjà entendu parler de l’effet papillon ? Cette théorie qui signifie qu'un tout petit changement de condition au début peut provoquer une énorme différence en bout de ligne ?

Cette hypothèse nous indique que tout est lié, interconnecté, et nous pousse directement à aller faire un petit tour du côté de la physique quantique et de sa découverte concernant le phénomène d’intrication.


En effet, ce phénomène de la mécanique quantique réfère à l’existence d’un lien inextricable entre deux particules, quelle que soit la distance qui les sépare. Ainsi, si l’état de l’une d’elles se modifie, celui de sa « jumelle » change de façon instantanée, comme s’il s’agissait d’un seul et même système.


Alors, à travers ce précepte Kala, regardons ensemble comment tout est possible, qu’il n’y a aucune limite, que tout est connecté et que notre créativité est le support de réalisation de tout ce que nous pouvons concevoir.


Reprenons le parcours de notre petite âme volontaire Huna qui revient sur Terre avec son nouveau choix d’incarnation.


Souvenez-vous, l'âme détermine ce que nous appelons le code astral, pour bénéficier de tous les éléments nécessaires à la bonne réalisation de sa mission sur Terre, mission qui lui permet de toujours grandir plus en conscience.


Le fait d’entamer le processus de descente vers les plans de la matière crée une première impression de séparation. Notre petite âme Huna, comme toutes les autres âmes, provient d’un plan où tout est unifié, où tout ne fait qu’un. Il n’y a pas de séparativité, ni d'individualité.

C’est seulement lors de son processus d’incarnation qu’elle va traverser les différents niveaux de conscience liés à la matérialisation de sa forme.


Imaginez ce plan unifié où tout est Un. Une grande conscience qui souhaite faire l'expérience d'elle-même, qui décide alors de créer les plans de manifestations jusqu’aux plans les plus denses, car elle sait que c’est seulement en prenant forme qu’elle pourra se séparer d'elle-même pour se confronter, se rencontrer.


Imaginez alors une multitude de particules de lumière, issue de la même source, descendre les plans de la matière et plus elles descendent, plus elles se densifient et plus elles prennent forme.


Chacune de ces particules est un fragment de conscience de cette origine. Et plus elles vont vivre d'expériences, plus elles vont s’enrichir et grandir en conscience. Car oui, c’est bien le vécu, l'expérience de chaque chose qui nous permet de mieux nous connaître, d’aller chercher nos ressources, nos forces, nos compréhensions pour toujours plus grandir en soi, se reconnaître et dépasser nos limites.


C’est pour cela que nous avons besoin de vivre l’illusion de la séparation au travers de nos limites corporelles, de notre champ de vision, de la matière physique, de la distance, etc. pour que nous puissions fonctionner dans la vie de tous les jours.


Cependant, nous sommes des êtres illimités, interconnectés car issus de la même source, porteurs d’une créativité incommensurable. Chaque fragment de vie est connecté aux autres, et ce qui affecte l’un d’entre eux affecte tous les autres à des degrés plus ou moins grands. Tel le phénomène d’intrication de la mécanique quantique.


Nous ne nous finissons pas à notre peau et nous ne sommes pas enfermés à l’intérieur de celle-ci. Il n’y a pas de frontières réelles entre nous et notre corps, nous et les autres, nous et le monde ou nous et le divin. Notre source de création de la forme que nous sommes est dans ce grand tout, dans cette conscience originelle où nous sommes tous UN.


Ce que nous voyons est une particule de cette origine, qui fait son expérience parmi l'expérience des autres particules. Mais tout au-dessus, nous sommes la même énergie, la même substance, la même origine.


La seule chose qui diffère de l’un à l'autre, c’est notre forme qui est à l'image de la où en est notre âme dans son parcours de conscience. Chaque forme correspond à la fréquence du chemin parcouru à travers l’espace et le temps.


La citation de Pierre Teilhard de Chardin qui dit que “Nous ne sommes pas des êtres humains vivant une expérience spirituelle, mais des êtres spirituels vivant une expérience humaine” reflète exactement cette origine divine dont nous faisons tous partie.


Alors, revenons à notre petite âme volontaire qui fait l'expérience terrestre pour grandir toujours plus en conscience.


Lorsqu’elle descend les plans d’incarnation, Huna traverse des champs d'énergie de plus en plus denses. C’est lorsqu’elle traverse le plan astral que toute l’information composée de l’ensemble de ses expériences à travers le temps s'agglomère, pour ensuite activer l'énergie dans le plan éthérique et porter cette information dans le plan physique, ce qui va déterminer la morphologie du bébé à naître.


Ces expériences sont ses mémoires.


Tout son vécu, toutes ses compréhensions, découvertes, connaissances, activations, qualités, faiblesses, peurs, etc.. Son bagage mémoriel, son niveau de conscience.


Pourquoi niveau de conscience ? Car l’objectif de toutes particules de lumière est de revenir au niveau de sa conscience originelle, de sa source, soit pure conscience, sans limites, sans dysharmonie, sans déviances.


À travers cette explication, nous pourrions alors dire que la forme physique de Huna sur terre est l’ensemble de ses mémoires. Les limites qu’elle va alors rencontrer pour faire l'expérience d'elle-même sont celles de ses propres apprentissages, donc croyances.

Mais notre petite âme volontaire a besoin de vivre ses croyances pour se mettre en lumière, se reconnaître. Quand nous ouvrons notre cœur aux possibilités infinies de l’existence, nous faisons confiance que tout vient en juste temps et réalisons que la plus grande limite à la réalisation de notre plein potentiel et vraie nature est… nous-mêmes.


Pour mieux se re-connaître et prendre conscience qu’elle est un être illimité, Huna doit vivre ses propres limites. Tout est en équilibre dans l’univers. Si nous ne faisons pas l'expérience de la laideur, comment pourrions-nous connaître la beauté ? Nous devons faire l'expérience de la séparativité pour re-connaître l'Unité. Et l’illusion de séparation est à l'équivalent de notre expérience en tant qu'âme.


Et c’est maintenant que notre petite âme volontaire, qui va commencer à mettre son information dans la chair et petit à petit prendre la forme de sa conscience, va aussi prendre l’information des mémoires cellulaires présentes dans les lignées transgénérationnelles de ses parents ainsi que celles correspondantes aux mythes fondateurs de la civilisation et celles de l'époque à laquelle elle a choisi de s’incarner.


En effet, en occident, par exemple, les mythes fondateurs sont judéo-chrétiens, avec la mise en place d’une réalité patriarcale. Autant de mémoires et d’informations nécessaires au développement de Huna dans sa manière de se sentir limitée ou non.


Comme la religion, qui est un point d’ancrage nous poussant à certaines croyances limitantes, mais aussi l'éducation familiale, la transmission des savoirs et connaissances, les épreuves à travers l’histoire, les secrets de famille, etc.


Et une fois incarnée, structurée dans son personnage et confrontée à ses croyances, Huna va aussi faire l'expérience des égrégores. Ces formes pensées, esprit de groupe qui contribuent à porter ou détourner notre humanité.


Alors, pourrions-nous dire que tout ceci est le jeu de la vie ? Que les limitations sont les règles de ce jeu afin que nous puissions vivre nos croyances limitantes pour finalement les transcender et devenir les êtres illimités que nous sommes en cet univers ?

Et si oui, comment pouvons-nous nous extraire de ces freins à notre plein potentiel ?


Comme toute âme qui choisit l’incarnation, notre petite âme volontaire possède des outils pour vivre au mieux cette expérience. Son corps physique est son allié. Lorsque Huna met son information dans le fœtus, elle détermine ainsi la forme de son corps physique qui est la somme de son expérience, de ses mémoires, donc sa Conscience.


Son corps physique est un outil merveilleux, un temple sacré d’informations qui entre en interaction avec l’environnement. C’est un décodeur de tout ce qui est présent autour d’elle, c’est SON décodeur de l’instant présent. Cependant, selon la civilisation dans laquelle Huna choisit de s’incarner, ce corps peut aussi bien être potentialisé ou à l'inverse complètement annihilé.


Si nous prenons l’exemple des sociétés occidentales qui pousse l’humain à la compétition, au niveau social, à la performance, à la réussite sur tous les plans, le conditionnement à un modèle parfait de réalisation selon les critères de cette société, toute cette réalité laisse peu de place à l'écoute de soi, à la liberté d'être ce que l’on ressent, à l'expression de notre sensibilité et encore moins de nos émotions.


Dans cet exemple, un des challenges d'âme de Huna sera alors de reconnecter à son écoute intérieure, à sa sensibilité, à sa capacité de positionnement face aux limitations et croyances imposées, à la pleine reconnaissance de soi par soi. Et pour cela, il lui faudra apprendre à fonctionner avec son corps, avec cet outil merveilleux doué de manifestations chimiques et physiologiques pour nous prévenir, nous guider, nous communiquer le chemin.


En effet, il est dit que les émotions sont le Guide de l'âme. Si nous nous coupons de nos émotions, nous nous coupons de notre capacité à nous respecter, à nous satisfaire, à savoir ce qui est juste pour nous dans l’instant.


Les émotions sont les indicateurs nous permettant de savoir ce qui entre dans notre champ de réalité. Elles créent des réactions physiques qui nous donnent le pouvoir d’agir, de réagir, de nous situer.


Cependant, si notre mental inférieur est au pouvoir, nous nous identifions à cette émotion et c’est alors que nous restons coincés dedans sans pouvoir reconnaître le message donné dans l’instant présent.


Il nous faut alors retrouver notre capacité d’écoute de ces émotions afin de nous orienter en pleine conscience sur le chemin que notre âme a choisi dans cette incarnation. Chaque émotion est un message que notre corps vibratoire décode pour nous permettre de reconnaître le prochain pas à poser.


En plus des émotions, nous sommes soumis à des Lois universelles, dont la Loi d’attraction. C’est une manifestation vibratoire qui fait que chaque vibration, fréquences similaires s’attirent. Aussi, si nous devenons conscients de cette réalité énergétique, nous pouvons alors comprendre ce que nous attirons dans nos vies.


Tout ce qui est présent dans notre réalité est une résonance à quelque chose que nous portons en nous telles que des croyances, des mémoires, des informations transgénérationnelles, culturelles, etc.


Parfois une mémoire, un vécu qui est compris, reconnu et pacifié, grâce à cette Loi d’attraction, va nous permettre d’attirer un élément porteur afin de nous encourager, d’aller toujours plus vers la libération et la compréhension de soi.


Tandis qu’un événement pas encore résolu va attirer dans notre champ de réalité une personne, une situation en résonance avec la problématique à comprendre et libérer.


Plus nous devenons conscients, plus nous accédons au pouvoir de choisir notre chemin. Connaître nos potentialités vibratoires active notre processus d’évolution Si nous comprenons cette Loi d’attraction, nous comprenons alors notre pouvoir de création.


“J’attire dans ma vie tout ce que je porte, tout ce que je crois, tout ce que je pense “

  • Tout ce que je porte est l’ensemble de mes expériences vécues dans cette vie et les autres, pacifiées ou non.

  • Tout ce que je crois est l’ensemble de mes interprétations, de certaines réalités vécues et aussi d’expériences non encore manifestées de cette vie et des autres.

  • Tout ce que je pense est l’ensemble de mes perceptions, de mes besoins, de mon imagination, de ma raison.

Nous imprégnons l’information par les émotions. Tout ce qui est présent dans notre corps énergétique astral, émotionnel est notre ressenti de l’expérience. Si nous vivons une situation sans émotion, l’information ne s’imprime pas.


Aussi, toute résonance est liée à notre état émotionnel qui est la conséquence de notre expérimentation. Ce qui veut dire que notre pouvoir créateur est lié à l’émotion, soit nos mémoires.


Grâce à la Loi d’attraction, nous avons le pouvoir de créer notre réalité. Tout ce qui est inconscient se reflète dans ce champ de réalité autour de nous, cependant, tout ce que nous projetons consciemment, en y ajoutant l’émotion correspondante, s’y reflète également.


En effet, l’émotion est un ressenti qui met en vibration, en fréquence notre corps physique. S’attire alors, par Loi d’attraction, l’énergie, l’information correspondante.


Toutes situations vécues ont obligatoirement la même couleur vibratoire que l’une de nos mémoires/expériences. Et c’est par le biais de notre mental inférieur qu’une situation présente peut prendre la forme d’une situation passée, alors que si nous y mettons notre conscience, nous réalisons que nous ne sommes pas la même personne à ce jour, que ce n’est pas le même moment et que les acteurs sont aussi différents. Seul notre mental ramène l’information du passé dans le présent, pour scénariser un futur de fait illusoire. Nous nourrissons alors, la peur, le doute, la lassitude, etc.


Nous avons le pouvoir de choisir notre réalité.


Nous avons avec nous le Libre arbitre qui est notre pouvoir de souveraineté.

Et si nous apportons la Foi, la conviction intérieure que c’est ce qui est et que rien ne peut le faire changer, alors nous projetons dans l’univers l’affirmation que ce que nous vibrons à l’intérieur doit se manifester ici et maintenant dans nos vies. Nous parlons bien ici de Foi et non d’espoir. L’espoir laisse sous-entendre la possibilité que ça ne se réalise pas, tandis que la Foi est inébranlable.


Alors, comme notre petite âme volontaire Huna, nous avons des outils d’incarnation qui fonctionnent avec les Lois universelles. Ce sont nos champs d’énergie qui décodent les informations de notre univers et c’est notre corps physique, qui, avec les sens, les émotions, les ressentis et la conscience, traduit ces messages. C’est alors qu’avec notre Foi et notre pouvoir de décision, nous avons cette capacité de créer notre réalité dans le but d’incarner, en tant qu’âme notre véritable dimension d’être.


France Bouvrande. 2022















121 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page